Le rôle précurseur du Sénat retour page d'accueil

De nombreux facteurs concordent pour reconnaître au Sénat un rôle précurseur en ce qui concerne la diffusion de ses documents et des textes officiels :

- précocité de l'ouverture de son site (fin1995).

- mise en ligne du volumineux code général des collectivités territoriales (dès 1997).

- mise à disposition libérale de ses documents et de ses travaux : débats in extenso (comme au journal officiel), comptes rendus analytique, rapports législatifs, rapports d'information, rapports de l'Office public d'évaluation des choix scientifiques et techniques (OPECST).

- mise en ligne de la base des questions écrites et orales posées par les sénateurs depuis 1978, interrogeable par un moteur de recherche sophistiqué (printemps 1999).

- mode de diffusion selon le format standard sur le Web (HTML) privilégié par rapport aux autres formats exigeant de disposer un logiciel spécifique et plus lents à télécharger.

- rapports transparents avec les internautes : les conditions d'utilisation des informations diffusées sur le site sont clairement explicitées et le principe d'une totale liberté d'utilisation est établi sauf pour une finalité commerciale.

- interactivité encouragée avec les publics : les forums à l'occasion de l'élaboration de rapports mais aussi et surtout possibilité d'inscription sur une liste de diffusion des nouveautés (information automatique par courrier électronique).

- état d'esprit positif et dynamique d'utiliser au mieux les possibilités techniques d'internet  en faveur de l'usager : installation d'un moteur de recherche en texte intégral, organisation le 25 octobre 1997 d'une journée de l'internet dans les locaux du Sénat, etc. Les objectifs poursuivis et les moyens utilisés sont clairement affichés (notamment dans les réponses à la foire aux questions).

Ces actions propices au développement de l'Internet et à son utilisation par les citoyens ont contribué à faire évoluer l'Etat, mais également l'autre chambre du Parlement - l'Assemblée nationale -, plus tardive à ouvrir un site et à largement diffuser ses travaux et documents.

  09/2002